VAGABONDAGE 932

LES VAGABONDAGES

Résidences sur les quartiers prioritaires du Grand-Périgueux

Depuis 2018 et jusqu’en 2022, la Compagnie Ouïe/Dire développe un ambitieux programme artistique et culturel sur le quartier prioritaire de la Cité Jacqueline Auriol à Coulounieix-Chamiers et à Périgueux. Installés dans l’appartement 2634 au cœur de la cité HLM, les artistes invités (dessinateur, auteur de BD, photographe, musicien, cinéaste, écrivain…) résident et partagent avec les habitants un territoire de vie. Ce lieu d’ancrage leur permet d’engager une démarche d’échange et de captation, d’observer la transformation de ces quartiers et d’y participer par le biais d’actions artistiques nouvelles et innovantes : spectacle participatif, exposition insolite, action aux jardins familiaux, édition d’un journal d’information poétique, atelier de pratiques artistiques…

Dans le cadre des résidences, les artistes expérimentent une relation avec les quartiers et leurs habitants, se mettent à l’écoute de la vie au quotidien et traduisent cette relation dans la construction d’œuvres et l’organisation d’événements festifs et culturels.

Les artistes ont le désir d’entendre la parole des habitants et de la diffuser. Ils travaillent sur l’image des quartiers et révèlent leur potentiel d’attractivité. La dimension transversale est envisagée par la relation que la compagnie et les artistes invités instaurent avec les différents professionnels du secteur culturel (Agence culturelle Dordogne-Périgord, Services culturels de la ville de Coulounieix-Chamiers et de Périgueux), du secteur social (Centre social Saint-Exupéry, Halte 24, CADA,…) ou des Politiques de la ville (Périgord Habitat, ANRU…).

Résidences sur le quartier prioritaire de Chamiers

Avec l’installation au « 932 bis », dans l’appartement 2634 rue Yves Farges à Chamiers, les artistes de la résidence ont noué des contacts avec de nouveaux voisins. De leur nouveau QG, ils ont pu observer le démarrage des travaux de rénovation urbaine et les changements qui en découlent. Malgré les difficultés liées à la crise sanitaire, de nombreuses activités ont été maintenues ou réorganisées, maintenant ainsi une présence forte des actions artistiques et culturelles sur ces quartiers Politique de la ville. A partir de juin 2021, les représentations publiques ont pu reprendre. Louise Collet a pu monter son exposition «Jardinots» au Château des Izards, le festival Looping #4 a été présenté début juillet sur la place de l’amitié au cœur de la cité Jacqueline Auriol, le partenariat avec le Festival BD de Bassillac en octobre a permis la présentation de l’exposition «Rio Chamiers» de Jean-Michel Bertoyas au Château des Izards, une première exposition «Portraits nomades» a été inaugurée à la Halte 24 sur le quartier du Toulon le 1er octobre et un apéro Murette #5 s’est tenu le 15 octobre sur l’esplanade Aïcardi à Chamiers.

Par ailleurs le renouvellement de l’opération Quartiers d’été par la DRAC et la Préfecture a permis l’organisation de résidences d’artistes et d’ateliers pédagogiques en juillet et août à Chamiers et sur le quartier du Gour de l’Arche à Périgueux. Ces différentes actions organisées tout au long de l’année tissent des liens forts avec les habitants. Ces rendez-vous publics produisent de la relation entre générations, entre personnes d’origines différentes, entre groupes sociaux. En découvrant les propositions artistiques, les habitants rencontrent des artistes et se rencontrent. Ils se côtoient et se parlent. L’art est ici une occasion de rencontre et de relation. L’action de Vagabondages participe de la reconstruction du lien social. La culture peut être un enjeu dans la refonte de la cohésion sociale. Plus que jamais, les artistes sont engagés dans une démarche d’échange et de relation. Ils participent de la vie du quartier par le biais d’actions artistiques nouvelles et innovantes. Vagabondages est un programme transversal et pluridisciplinaire. Il implique les opérateurs culturels du territoire mais également les structures responsables des Politiques de la ville, ainsi que celles agissant dans le secteur social ou de l’éducatif. Ce projet a pour ambition de placer la culture et la création artistique au cœur de la vie. Les questionnements de la Compagnie Ouïe/Dire à travers ce projet sont ceux de la place de l’art dans la vie quotidienne et de l’utilité de la culture dans la transformation sociale.